Making-Of Andrea

Nous avions entendu parler de cette drôle de famille il y a maintenant un an lorsque notre ingénieur son, Etienne André, nous a présenté sa soeur et son petit copain.
En effet, Vassily appartenait au groupe en tant que saxophoniste . Lui et sa copine Lucie  vivaient alors avec l’ensemble du groupe dans une grande maison à Valparaiso. Quand ils nous ont rencontrées et ont entendu parlé du projet, ils ont tout de suite pensé à eux. Ils nous avaient parlé de la cosmopolité du groupe, de l’histoire de leur formation et de leurs idées. Nous étions restées bien emballées par ce projet et avions alors décidé d’aller les voir.

Une fois arrivées à Valparaiso, nous leur avons donc proposé de se rencontrer. Nous avons pu assister à une première répétition pour voir l’ambiance et surtout introduire et présenter le projet en personne. Notre crainte était qu’ils n’acceptent pas notre idée de faire le portrait d’un seul membre du groupe, qui serait donc mis en valeur par rapport aux autres.
Au lieu de les refroidir, l’idée leur a plu et tous les membres du groupe ont accepté que nous les accompagnons pendant quelques temps.

Après discussion, il a été décidé, naturellement, que ce serait Andrea qui ferait l’objet du documentaire.

Ne devant, au départ, rester que quelques jours à Valparaiso, ils nous ont incité à rester jusqu’à la fin du moi de mars : le 25 avait lieu leur concert anniversaire et, d’ici là, les répétitions seraient exclusivement réservées à préparer l’évènement. L’idée était alléchante.
Nous avons donc décidé de rester 4 semaines à Valparaiso dans un Workaway pour profiter des images et du contexte du concert-anniversaire.

Le tournage s’est déroulé sur 2 journées.
Pendant une après-midi, nous sommes restées à l’une de leur répétition hebdomadaire.
Le deuxième jour était celui du concert.
L’après midi nous avons assisté à l’installation, aux balances et aux répétitions. Lors d’un pause nous sommes allées, avec Andréa, réaliser son interview devant le théâtre de l’ancienne prison de la ville.
La nuit tombant, nous avons tourné les images de préparation dans les coulisses. L’ambiance était superbe : chacun répétait dans un coin « tranquille ». L’excitation de monter sur scène se faisait ressentir et les couloirs étaient remplis d’allers et venues des membres du groupe ou de leur famille les aidant à se préparer.

Le concert a duré 2 heures.
Et cela n’a pas été facile de rester concentrer à filmer plutôt que d’aller rejoindre le public endiablé par la musique !
Pouvoir tourner lors de ce moment de partage musical a été une expérience incroyable.

Leave a Reply